femme 8… et subitement, j’ ai renoncé à ses barrières qui un temps me protégeaient …  je fus comme libérée me découvrant vibrante … passionnée … révélée … ma fragilité me paraissait si distante … mon élan vers cet inconnu … une invitation à tous mes sens éveillés … j’ai touché d’un doigt léger ce lointain visage … il n’y eut aucune étrangeté dans ce geste … et j’ai peint mes mots en fresques autour de mes sentiments …  je me suis offerte à la douceur tourmentée … je n’ai pas connu la peur … et pourtant … une douleur lancinante me parvient  … ma peau frissonne et aucun doute ne m’effleure … il est trop tard … elle me vaincra …

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s